Texte Libre


Bonjour et bienvenue sur Sylvasphere. Je vous propose de découvrir sur ce blog la filière forestière sous tous les angles: métiers, explication de la gestion des forêts, pensées personnelles, blogs, ...

N'hésitez pas à commenter, poser vos questions, proposer vos débats, exposer vos critiques, ... et tant de choses encore! Sylvasphere est un blog qui se veut ouvert d'esprit!
Samedi 27 septembre 2008
Depuis le mois d'avril, le groupe papetier français Matussière et Forest était en situation de redressement judiciaire. La société, fondatrice du papier recyclé dans les années soixante, et grand consommateur de petits bois blancs n'a pas su redressé la barre, et cette semaine, le 23 septembre très exactement, le tribunal de commerce de Grenoble a rendu son verdict : Matussière et Forest a été placé en liquidation judiciaire faute de repreneur. Ce sont donc plus de 700 salariés qui perdent donc un emploi en France, dont 110 à Saint Girons, en Ariège, à la papèterie du Lédar, usine à l'équilibre financièrement, voire bénéficiaire. Mais hélas, elle ne passe pas au travers des mailles du filet. Pour autant, les ouvriers gardent un peu d'espoir : lundi dernier, ils ont exprimé leur volonté de reprendre leur usine en s'engageant dans une démarche de Société Coopérative de Production (SCOP). Le délégué CGT Vincent Ramond aurait déclaré à l'AFP que la région était "prête à porter ce projet avec l'ensemble des collectivités territoriales à hauteur de 5 millions d'euros". Le conseil régional avoue porter un intérêt à la proposition des ouvriers sans pour autant chiffrer le coût de l'opération.

Concernant la viabilité du projet, l'unité ne serait viable que si elle ne produit que du papier recyclé, nécessitant l'investissement dans une unité de désencrage du papier. La production à partir de pâte à bois serait donc stoppée.

Donc, quelle-que soit l'issue choisie, tous les fournisseurs de bois à papier devront trouver rapidement d'autres débouchés, chose difficile dans les conditions actuelles puisque les tarifs pratiqués par le groupe étaient avantageux par rapport à d'autres marchés, notamment étrangers.

Et au niveau du milieu forestier ?


Les conséquences devraient se faire sentir rapidement. D'une part, l'usine du Lédar, et sans doute les autres, permettait d'absorber des quantités de bois considérables provenant des premières éclaircies, processus indispensable à la bonne conduite d'un peuplement.

D'un point de vue négoce, tous les acteurs devraient être désavantagés, du propriétaire à l'entrepreneur en passant pas le négociant, puisque le Lédar, par exemple, basait ses tarifs sur l'unité du stère, tandis que la plupart des autres utilisateurs de bois de trituration basent leurs tarifs sur la tonne, soit deux fois moins cher en moyenne.

Les deux conséquences jointes engendreraient un véritable problème dans la bonne réalisation des travaux sylvicoles, dans le bon déroulement des ventes de bois (les petits bois auront de plus en plus de mal à trouver preneur)

L'aventure de l'usine du Ledar et du Groupe Matussière est donc loin d'être terminée, et devrait donc faire couler encore beaucoup d'encre sur les papiers recyclés des quotidiens régionaux et nationaux...
par Thibault publié dans : Actualité du bois
ajouter un commentaire commentaires (7)    créer un trackback recommander
Jeudi 24 janvier 2008
Nous savons tous que l'éolien ne plait pas à tous, mais chacun peut exprimer ses idées sans pour autant s'en prendre au matériel, aux biens des personnes travaillant sur les sites de construction. C'est pourtant ce qui se passe depuis un peu plus d'un an sur les hauteurs de Sauveterre et d'Albine dans le Tarn : sabotages de mâts de mesures, tentatives d'incendies, dégradations, vols ont été commis sur cette zone. 

Aujourd'hui, je souhaite soutenir plus particulièrement un jeune entrepreneur forestier, Julien Gastou, qui a vu sa machine d'abattage brûler deux fois de suite sur un même chantier sur le site de montage des éoliennes. La première tentative avait eu lieu courant novembre. Les dégâts étaient réparables, pour une valeur de 40 000 Euros tout de même. Les réparations tout justes terminées, la machine est à nouveau incendiée fin décembre, mais cette fois, il ne reste plus que le métal (200 000 Euros de travaux de remise en état). C'est absolument révoltant. La bêtise des gens est parfois sans limites. Après renseignements, Julien Gastou souhaite reprendre son activité, je lui tire mon chapeau. Dans ces conditions, ne pas abandonner témoigne d'un grand courage et montre que dans le milieu forestier nous avons aussi de la dignité.

Il n'y a pas grand chose à dire d'autre à propos de cet acte de vandalisme, si ce n'est que je suis très surpris du peu de réactions que suscite cet incendie dans la profession, mis à part lors des repas dans les restaurant les midis. Pas un message de soutien, nul part sauf dans la Dépêche du Midi où dans les éditions du journal de France 3, mais peu de professionnels osent élever la voix. Pourquoi ? Ont-il peur de représailles ?


 

Je tiens à remercier Cédric Carme, Technicien Forestier à la coopérative forestière Forestarn pour les photos qu'il a bien voulu me faire parvenir.
par Thibault publié dans : Actualité du bois
ajouter un commentaire commentaires (4)    créer un trackback recommander
Mardi 24 juillet 2007

Joyeux anniversaire à l'Ecole Forestière de Meymac
, en Corrèze,  qui organise, pour ses 50 ans, les 21, 22 et 23 septembre 2007, diverses manifestations permettant de découvrir les métiers du bois, et les formations et travaux réalisés par l'Ecole Forestière de Meymac.


Hélas, en temps qu'ancien élève, j'aurais dû me rendre à cette manifestation, mais pour diverses raisons, je ne pourrai m'y rendre. En revanche, je vous invite tous à rejoindre cette grande manifestation pour découvrir un cadre de formation exceptionnel, mais aussi des métiers passionnants!

J'en profite pour vous faire part de quelques nouveautés sur cette école: depuis déjà deux ans, le centre de formation professionnel possède une seconde machine d'abattage, ainsi qu'un simulateur, et s'est diversifiée dans la vente de bois de chauffage. De plus, le centre de formation envisage de mettre en place une formation au sciage pour les élèves et étudiants.
par Thibault publié dans : Actualité du bois
ajouter un commentaire commentaires (0)    créer un trackback recommander
Dimanche 27 mai 2007
J'ai pris connaissance hier soir d'un rendez vous très très important auquel tout le monde peut participer: un chat vidéo sur les relations étroites entre forêt et effets de serre. Ce chat vidéo aura lieu avec l'INRA de Nancy vendredi 1° juin 2007 .


Je vous donne le résumé communiqué par l'INRA:

Comprendre et gérer l'évolution des forêts, est-ce une des clés pour maîtriser l'évolution du climat de notre planète ? Posez-nous vos questions, Jean-Luc Dupouey, directeur de recherche à l'Inra de Nancy, y répondra dans le cadre d'une conférence débat interactive que vous pourrez suivre en direct sur internet, ou visionner en différé.

Vous avez la possibilité de poser vos questions à l'avance par mail, ou même par webcam.

Toutes les modalités sont sur le site de l'INRA ou sur ce lien.

par Thibault publié dans : Actualité du bois
ajouter un commentaire commentaires (0)    créer un trackback recommander

Rémunération de l'auteur

Calendrier

Février 2009
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
<< < > >>

Toujours utile ..


Enter your email address:

Delivered by FeedBurner



Pour ceux qui souhaiteraient faire de la promotion pour Sylvasphere avec le bouton suivant

Sylvasphere

Coller le code suivant dans votre blog :


Du flux !!!

  • Flux RSS des articles

Recommander

Cliquez ici pour recommander ce blog
Blog : Sport sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus